Notre gestion repose sur trois moteurs de performances concomitants et complémentaires que sont les Actions, les situations spéciales et les couvertures macroéconomiques.


Pour faire face à des configurations de marché et des contextes macroéconomiques qui ont été et seront très différents, nos équipes travaillent autour de deux grands axes de valeur ajoutée.

Tout d’abord, l’utilisation concomitante de trois moteurs de performance complémentaires : les actions, les situations spéciales et les couvertures macro. Ensuite, au sein de chaque moteur, un processus d’investissement rigoureux et formalisé qui s’appuie sur des screenings fondamentaux et comportementaux propriétaires. Ce dispositif unique permet d’ajouter de la valeur tout au long des cinq étapes du processus de gestion :

  1. Réduction et sécurisa on de l’univers ;
  2. Génération d’idées originales ;
  3. Analyse et appréciation directe des opportunités d’investissement ;
  4. Construction de portefeuille systématique ;
  5. Exécution directe sur le marché au moyen de notre table de négocia on interne.

Actions

Enterprise Picking : l’équipe de gestion applique des techniques proches de celles du Private Equity pour construire un portefeuille concentré d’entreprises présentant un avantage concurrentiel durable et une décote à l’achat de plus de 50 %. Varenne Capital génère des idées d’investissement originales, en les analysant directement, sans intermédiaires, tout recours aux rapports d’analystes des brokers étant interdit. Deux dimensions d’analyse sont utilisées : en plus de la valorisation financière, une notation de qualité économique interne (« N ») est attribuée à chaque entreprise à l’issue d’une véritable due diligence. L’univers d’investissement est sécurisé en évitant par construction les secteurs à fort risque technologique, les entreprises financières, les métiers fortement cycliques ou de capacité ainsi que ceux liés à la production d’énergie et de matières premières.

Absolute Short : l’équipe dédiée à cette stratégie vise à identifier des sociétés qui vont faire face à un capital event à l’horizon 18-24 mois, c’est-à-dire une recapitalisation, une restructuration du capital ou une liquidation. Sur la stratégie Actions, l’exécution est basée sur un modèle de construction de portefeuille propriétaire et permet au gérant de se concentrer sur les meilleures opportunités disponibles et vise l’amélioration constante du profil rendement/risque du portefeuille.

Les situations spéciales

L’arbitrage de fusions-acquisitions et restructurations de capital fournit un rendement supplémentaire au fonds et réduit la corrélation du portefeuille aux indices, notamment en cas de marchés baissiers. À l’aide d’un système d’information dédié, l’équipe détecte en temps réel toute nouvelle opération annoncée au niveau mondial et se concentre sur celles qui présentent le profil de rendement/risque le plus favorable. Afin de sécuriser l’univers d’investissement, la gestion s’intéresse uniquement aux opérations annoncées et amicales, sans prendre en compte ni les rumeurs de marché ni les offres hostiles.

Les couvertures Macro

Si un « bear market » est souvent une très bonne opportunité d’achat, une crise économique majeure peut entraîner tout actif risqué dans une baisse difficilement remédiable. La gestion utilise des instruments au profil de rendement/risque asymétriques, comme les options, afin de protéger le portefeuille contre cette éventualité. Les stratégies de couverture macro offrent une très bonne protection en cas de réalisation du scenario négatif, sans amputer les performances générales.